Quels sont les différents types de handicap ?


Handicap

Le handicap revêt de multiples formes, mais la majeure partie de la population ne les connaît pas, car ce n'est pas juste une question d'obstacles physiques. L'utilisation de la notion de handicap pour désigner les personnes atteintes de déficiences, d'insuffisance physique ou intellectuelle est récente. Il faut d'abord comprendre que différentes formes de handicap se classent en 6 grandes catégories. Le handicap moteur, visuel et auditif, le handicap psychique, le handicap mental ainsi que les maladies invalidantes.

Les handicaps flagrants

La vulnérabilité flagrante du langage, de l'écoute et de la motricité est la plus connue en termes de handicap et se définit par la limitation de certaines fonctions physiques. Vous l'aurez compris, ces faiblesses peuvent être présentes dès la naissance ou acquises durant la vie de la personne, telles que les maladies chroniques invalidantes ou même provoquées par des accidents.

Les personnes malentendantes ou atteintes de surdité, atteintes de cécité ou de déficiences motrices sont rarement sociables, car l'expression de la douleur chez les personnes dans ces situations est souvent difficile et peut s'exprimer, de manière non verbale, par des troubles du comportement. Vous avez tendance à penser que seuls les professionnels de santé ont la compétence de les aider. Contrairement à ces idées reçues, l'accompagnement en rapport au lien familial de leur entourage est un facteur de soutien non négligeable.

La communication de manière adaptée à ses capacités de compréhension et son handicap est déjà un premier pas pour les aider. Ne stressez pas, soyez prévenant et compréhensif afin que la personne s'ouvre à vous. Imaginez qu'au lieu de seulement être des soutiens physiques, vous serez leur bras droit, leurs oreilles, leur bouche dans le sens où vous vous intéressez vraiment à ce qu'ils pensent afin d'ajouter un plus dans leur accompagnement. En étant à l'écoute, vous aurez la capacité de bien comprendre l'état à la place de la personne qui n'est pas en mesure de les exprimer et peut remonter auprès des professionnels pour qu'ils établissent leurs hypothèses ou encore corriger une mauvaise interprétation de certains problèmes.

Le handicap sans déficience visible

Les handicaps cognitifs sont fréquemment amalgamés avec de la maladresse ou une déficience intellectuelle, des traits de caractère peu flatteurs, comme l'impulsivité ou la paresse. Ils ne se remarquent pas au premier regard, car la personne peut avoir des difficultés d'interaction au niveau relationnel avec sa famille et son entourage sans qu'on ne décèle chez lui une déficience.

Pour ce genre de cas, l'accompagnement par un spécialiste est fortement conseillé en plus des soutiens psychologiques adaptés que leur entourage doit apprendre à connaître pour limiter les risques de crises. Vous ne devez pas le laisser seul dans sa détresse, car le fait que vous soyez présent durant ces contrôles par exemple aura un impact favorable. Il se sentira soutenu et fera des efforts, mais ce ne sera pas toujours le cas. L'effort constant est souvent un frein pour eux, mais savoir que vous êtes là contribuera à ne pas les laisser baisser les bras face aux démons qui les rongent.

fr ch lu ca